Pssst!

Pssst! est mort.

Mais Xanax a reparti ça, ça n’a pas pris de temps.

Liste de la couverture micro-médiatique dans cette enfilade.

Mon point de vue: il est surtout intéressant de voir les réactions des gens au fait que “la plogue ait été tirée”.

Oui, il y a eu des moments productifs, et ça m’a permis de découvrir plusieurs carnets (et personnalités) intéressants (A Frog, Miss Banlieusardises, Remolino, la grande Rousse, CFD, Monaerik, Dale-de-chez-Brunmarde.com et j’en oublie). D’ailleurs j’espère qu’un autre forum saura intéresser et rassembler un ensemble de contributeurs et de lecteurs aussi talentueux.

D’un autre côté, si Pssst! avait pleinement satisfait mes besoins et attentes, il n’y aurait probablement jamais eu ce blog…

Si on en croit le “footer” qui était affiché sur la page d’accueil, Memepool avait été l’inspiration initiale de Pssst!. Le système de commentaires, généralement je crois pointé du doigt comme étant l’élément le plus problématique de Pssst!, était donc un genre d’amélioration sur le concept.

Memepool fonctionne encore pas mal du tout. Pssst! est mort.

Pour moi le créneau de Pssst! était de me permettre de mieux connaître ce qui se passait au niveau techno au Quebec et dans la francophonie. Le dimension commentaires était intéressante, mais les commentateurs auraient eu intérêt, dans la plupart des discussion, à garder en tête l’intérêt du plus grand nombre et de tenter de contribuer à la diffusion d’information au delà des commentaires éditoriaux ou pamphlétaires souvent si peu à propos.

Il me semble avoir vu plusieurs références à une communauté “à la Slashdot” gravitant autour de Pssst!, c’est dire à quel point on a dérivé, au niveau de la perception, du concept original.

Enfin, je présume ici que le sentiment de lassitude que me laissait de plus en plus souvent la lecture de Pssst! en est un partagé par les proprios. Je me désole autant de leur laconisme que des réaction des anciens participants qui crient à la perte d’une ressource communautaire.

Pssst! aura été une expérience en somme assez statique dans son mode d’interaction et de fonctionnement. J’aurais été intéressé à la voir évoluer mais on a plutôt préféré planter le jalon.

Comme dirait une fidèle lectrice, “moving on now”.