Ozbus

Et moi qui me croyait pas mal avec mon Buenos Aires – Santiago et mes circuits improvisés en Chine…

12 semaines, 20 pays, de Londres à Sydney, en autobus: Ozbus. Ca doit être fou, avec le camping et tout…

Par contre, à 7700$, c’est pas vraiment un prix routard… Je me demande quel genre de backpackers dorés ils visent.

Cinque Terre

En revenant de N’djaména (47 degrés de pur plaisir), je me fais amener en week-end pour mon anniversaire, vers une destination mystère.

Comme je conduisais, ça n’a pas pu rester une surprise bien longtemps: direction Ligurie, région de Cinque Terre.

C’est un peu envahi de touristes américains et les pickpockets ont même pas besoin d’être habiles, mais c’est super joli. Vraiment. La météo a été parfaite pour la rando et on a été chanceux pour trouver des restos fantastiques.

Nous nous sommes posé à Monterossso al Mare, dans un B&B sympa, la villa Pietra Fiore. C’est à 25 minutes de marche (en descente par les terrasses… au milieu des citronniers, des oliviers et des vignes) du centre, tranquille, super petits dej’. Et effectivement très fleuri.

Bonus: la compagne du proprio est française, pas de soucis linguistiques donc.

Heureusement, parce que dur retour au bureau ce matin. Avec une collègue en convalescence, une autre en vacances, une autre qui vient de changer de boulot et la dernière qui est en training a 50% jusqu’à mercredi, et moi qui a voyagé tout le mois de juin, ça en fait pas mal sur mon assiette.

A Neuve

Je suis bien allé à (et revenu de) la cabane de l’A Neuve cette fin de semaine.

Jolie vue de la fenêtre sur le Mont Dolent: 1681 et beaux petits glaciers:
1693

C’était quand même 1200m de dénivelé en 3h30 de marche. Très correct à la montée, mais la descente a impressionné (dans le sens de fait une impression durable sur…) mes quads.

Très joli, cabane sympa, météo convenable, paysage superbes, air pur, découverte du Val Ferret qui m’avait complètement échappé jusqu’ici. Seul bémol: le sociopathe qui a fermé les fenêtres en se couchant, et qui a transformé le dortoir en four malodorant.

je crois que Martine, la sympathique, mais ferme, gardienne, ne laissera pas une frileuse alpiniste refaire le coup de sitôt à ses hôtes…

Chapleau

Wow, Mark Evans mentionne Chapleau. Ils vont avoir l’ADSL à Chapleau je présume?

Je pensais jamais entendre parler de cette ville là dans un contexte technologique. J’y suis passé en descendant la rivière Missinaibi jusqu’à Mattice (une autre ville sympa qui se méritera un billet quand je la verrai apparaître dans mon aggrégateur!) et puis jusqu’à la Baie James. Magnifique route, et nostalgie de mes étés complètement offline…

Alsace

Je laisse la parole a Grenadine, qui s’exprime ainsi pour décrire notre escapade en Alsace:

J’ai (enfin) déposé mon mémoire de maîtrise il y a quelques semaines, spécifiquement le 26 octobre.

Pour célébrer, j’ai pris une petite semaine de vacances qui a dégénérée en escapade Franco-Suisse où nous avons pu voir d’où viennent vraiment les bébés:
041119choux.jpg
041119cigognes.jpg

(Maintenant que ce grand mystère est dévoilé, permettez-moi de vous apprendre que semble-t-il que le sapin de Noël décoratif est aussi natif de l’Alsace…)

Pour ce faire, et surtout pour passer incognitos, nous avons loué une voiture TOTALEMENT discrète
041119autolocation.jpg

Dont la couleur du texte permet un camouflage très harmonisé avec les vignobles. C’est dans ce rutilant bolide que nous avons exploré une certaine portion de la route des vins, mon genou ne me permettant pas d’explorer les Vosges à pied. Notre principal exercice fût donc d’essayer de prononcer les noms des villages dans le genre de Niedermorschwir (et ça c’est un facile), la population locale ne pouvant nous aider dans cet effort de prononciation puisque distraits que nous sommes, nous avions oublié que le 11 novembre se fête en France, et il n’y avait, donc, aucune âme qui vive sur notre chemin… Par contre un festival de maisons sorties tout droit d’un compte de fées nous a accueilli partout où le regard se posait, ce qui a égaillé la grisaille qui régnait en permanence.

Et un chateau aussi, celui du Haut-Koenigsbourg, où la vue, totalement splendide, permet de voir jusqu’aux Alpes :
041119vue.jpg

Mais la chose la plus intéressante à faire en Alsace quand on a mal au genou demeure profiter des vins locaux. Personnellement, je préfère les vendanges tardives:

041119sourceduvin.jpg

Sur le point de faire une indigestion de foie gras/choucroute garnie/munster/tartes flambées/kougelhopf/foulards et sacoches motifs Burberry/vin blanc (surtout en dégustation à jeûn le samedi matin à 10h00… ) nous sommes rentrés bien gentiment à Genève. J’avais un avion à prendre aussi.

Sur ce, un chaleureux merci à tous et à toutes pour le support et les encouragements tout au long de ma maîtrise, je n’aurais pu le faire sans vous. Je lève donc un verre de marc de Gewurztraminer (comme on nous a répondu: “c’est de l’alcool monsieur”) à votre honneur.

Grosses bises

Colas and pesticides?

Guardian Unlimited | Special reports | Things grow better with Coke: Indian farmers have come up with what they think is the real thing to keep crops free of bugs.
Instead of paying hefty fees to international chemical companies for patented pesticides, they are reportedly spraying their cotton and chilli fields with Coca-Cola.

Well, not so surprising if you believe the rumors of pesticides in Indian colas

[via IP]

Romainmôtier

La fin de semaine dernière se tenait à Romainmôtier la foire d’automne et bourse aux sonnailles annuelle. Suite à une heureuse suggestion d’une amie, j’ai décidé de m’y rendre.

L’endroit est notamment reconnu pour son abbatiale du XIe siècle (avec vestiges du Ve). C’est effectivement un endroit charmant.

La “FABSO” consiste en un rassemblement de propriétaires et fondeurs de cloches, toupins et autres objets du même type, qui exposent et vendent, entourés de producteurs locaux qui font découvrir divers produits du terroir.

J’ai résisté à l’attrait d’un beau petit toupin tout neuf, mais là au moins j’ai une idée des prix (de 40 à 3000 CHF).

Question: en voyant une gigantesque cloche avec sur le collier brodé «À Ursulla pour tes 40 ans», est-ce que vous vous demandez si c’est normal qu’une vache vive jusqu’à 40 ans ou est-ce que vous vous demandez plutôt combien de temps le mariage de l’infortunée Ursulla a survécu à ses 40 ans?

Chose intéressante, durant la foire, une navette est en service entre la gare CFF de Croy-Romainmotier (sur la ligne Lausanne-Vallorbe) et le lieu d’exposition. Il est apparemment toutefois possible de se tromper de train à Lausanne et d’aboutir je-ne-sais-pas-où avant de réaliser qu’on s’est complètement paumé de direction puisque, en raison de travaux, un autre train part à la même heure du quai indiqué sur l’horaire… Heureusement que le paysage était joli.