‘zique

Suite à une initiation au Cowboys Fringants / Paul Piché / Bélanger / Dobacaracol,etc. je me plie, en échange et avec plaisir, à la musique de Davide Van de Sfroos, Angelo Branduari, Fabrizio de Andrè, Zucchero, Modena City Ramblers et cie…

J’ai un faible pour de Sfroos, il chante souvent en patois tessinois, dont j’adore le son, surtout que le vocabulaire est souvent étymologiquement plus proche du français que l’italien.

Branduardi, lui, est apparu parce que sa musique fait parfois, dans ses moments de ménestrel, un peu penser à de la Bottine Souriante ou à Suroît, comme quoi le monde est petit.

Protocole d’entente canado-suisse

Je discute souvent avec des expats qui ont des situations de permis de séjour moins simple que la mienne…

Apparemment le «Protocole d’entente entre le Gouvernement du Canada et le Conseil fédéral suisse sur le statut juridique accordé par un pays aux ressortissants de l’autre» du 1er mai 2003 n’est pas très connu, ni de la part des canadiens, ni de la part des autorités suisses.

La version suisse, la page du gouvernement canadien.

Le texte complet suit.

Continuer la lecture

B-Watches

C’est la saison des montres ici. La foire de Bâle et la World Presentation of Haute Horlogerie battent leur plein. La haute horlogerie, ça commence environ à 17 000$ la toquante (le “premier prix” des marques).

En feuilletant une des luxueuses et pompeuses (mais ô combien savoureuses!) publications liées à l’industrie horlogère, je suis tombé sur notre Bombardier national, qui a prêté sa marque à une ligne de montre: B-Watches, et ils ont une présence à Bâle.

Bonus pour N.: Ils sont établis à Porrentruy.

Ménage

J’essaye de classer certains papiers. Ca rappelle des souvenirs…

Menu

Chinese Combination Platter

Deep-fried Prawn Ball in Salted Egg Sauce
Barbecued Pork with Honey Sauce
Crispy Spring Roll filled with Bean Sprout & Mushroom
Marinated Cucumber with Garlic Sauce

Baked Crab Meat with Onion & Carrot Gratin in a Shell
(with egg and bamboo shoot)

Double Boiled Chicken with Black Mushroom, Yunnan Ham, Matsutake Mushroom and Brassica

Braised Apple Cucumber filled with Whole Conpoy served with Vegetables

Deep-Fried Fillet of Garoupa with Sweet and Sour Sauce Topped with Pine Nuts accompanied by Mushroom and Bamboo Shoot Sauce

Garlic Marinated Chicken served with Garlic Soya Sauce

Fried Rice with Fresh Shrimps wrapped in Lotus Leaf
(with diced conpoy, chicken, mushroom, egg, bamboo shoots, roasted duck)

Baked Sago Pudding with Chestnut Paste

Chinese Petits Fours

Peony Cake with Lotus Seed Paste
Green Bean Pudding with Coconut Juice & Fresh Milk

Valise diplomatique

C’est ça une valise diplomatique. Même pas de destination exotique et dangeureuse; carton, bande adhésive, corde et, surtout, petit collant vert. 20070301valisejpg.jpg

Vous êtes déçus, avouez-le.

Barcelone

Je suis ouvert aux tuyaux et bon plans pour Barcelone en cette saison. Restos/sorties surtout, vers Montjuic; je doute avoir le luxe de pouvoir choisir l’hôtel.

C’est pour la série des expositions-et-conférences-auxquelles-j’irai. Et après je rentre à Montréal pour 10 jours c’est promis.

MàJ: plein de bon plans ci-après:
Continuer la lecture

Tourisme

Apparemment, les Suisses connaissent mal leur pays. C’est pas pour me vanter, mais le fait de ne pas avoir d’auto m’a fait pas mal voyager en Suisse (transports publics excellents aidant) et, paradoxalement, je suis nettement en haut du Suisse moyen pour ce qui est des actractions connues et visitées. Mais c’est pas ça qui va me donner un permis de séjour apparemment.
Ceci dit, je suis jamais allé aux chutes Niagara alors je ne devrais pas lancer la première pierre.

HKG-GVA

Je rentre sur Genève. Ça a été un mois assez intense pour moi, avec un changement de boulot imprévu, un parachutage au milieu d’une équipe à quelques jours d’un évènement gigantesque, et les trois dernières semaines à bosser sans arrêt.

Le show a bien été. Le plus gros trade show jamais tenu a Hong Kong et plus de 900 millions de HK$ de retombés pour la région, selon les autorités chinoises.

Ça a été très satisfaisant de voir monter les stands, de voir fonctionner (ou ne pas fonctionner) tous les services dont j’avais vu passer les contrats, de voir les renégociations, les accommodements, les ajustements rapides. Ça fait un bel équilibre avec la position plus détachée que j’avais auparavant et je pense que c’est une expérience qui va vraiment me permettre de mieux faire mon boulot, ou simplement me rendre plus parano, ce qui est pas nécessairement négatif dans ce métier.

L’équipe ici est géniale, malgré ces deux collègues qui insistent pour m’appeler le Caribou…

Je suis bien content d’être retourné en Chine, même si je n’ai absolument pas eu le temps de faire quelque tourisme que ce soit.

Trop de sécurité, c’est comme pas assez. Mais le protocole, c’est quand même un monde assez spécial.

La tradition des booth babes est toujours remarquablement vivante, en Corée et en Russie notamment. Je trouve ça toujours un peu surprenant: je ne comprends pas du tout comment on peut essayer de vendre des rack de tours de cellulaire en mettant des pitounes devant.

Incidemment, j’adore travailler avec du “local staff”, ça avait été génial au SMSI à Tunis, et je suis encore tombé sur une équipe en or. D’ailleurs, si quelqu’un veut partager des gâteau et des desserts cantonnais, j’en ai quelques boîtes…

Je déteste les bars d’hôtels. Mais la nécessité est mère de la tolérance. Et, à mon sens, les pinottes enrobées de wasabi sont une grande innovation culinaire.

Quand Kitty Hawk et son groupe débarquent en ville, ça change un peu un quartier.

Je dois clairement me faire faire des vêtements sur mesure plus souvent.

La culture chinoise des banquets est un art que j’apprécie. La culture chinoise de terminer ça dix minutes après que le dernier plat ait été servi est une caractéristique que j’apprécie moins.

Des valets empressés et serviables dans les toilettes, malgré toute leur bonne volonté, ça ne me plaît pas.

Bosser 14h par jour, ce n’est pas trop mal quand on est par ailleurs entouré de ouate luxueuse. (ce billet est d’ailleurs sponsorisé par les lounges de Cathay Pacific et de BA, ainsi que par mes vraiment mauvaises connexions de vol…)

Je n’ai pas bu de bai jiu. J’ai par contre mange du mapo tofu, des pattes de poulet et du porc cuit deux fois pour compenser (et pris un toast de thé aux fleurs a ta santé, Max). Et plein de choses que je ne sais pas c’est quoi aussi.

J’ai hâte de revenir à un endroit ou la climatisation à fond n’est pas une marque obligée d’hospitalité.

C’est vrai que les lits Revive du Marriott sont confortables. Ça n’empêche pas que l’on puisse se retrouver avec une grosse blatte dans sa salle de bain le matin.

J’ai vu le soleil à peu près 4 fois en 3 semaines. Mais au moins on a évité de devoir accueillir un typhon en même temps que le show.

En somme, vu l’expérience très positive, je me réjouis, comme disent les Suisses, de recommencer tout ça pour la Bulgarie l’automne prochain et pour le prochain Telecom World à Genève dans trois ans.

A Neuve

Je suis bien allé à (et revenu de) la cabane de l’A Neuve cette fin de semaine.

Jolie vue de la fenêtre sur le Mont Dolent: 1681 et beaux petits glaciers:
1693

C’était quand même 1200m de dénivelé en 3h30 de marche. Très correct à la montée, mais la descente a impressionné (dans le sens de fait une impression durable sur…) mes quads.

Très joli, cabane sympa, météo convenable, paysage superbes, air pur, découverte du Val Ferret qui m’avait complètement échappé jusqu’ici. Seul bémol: le sociopathe qui a fermé les fenêtres en se couchant, et qui a transformé le dortoir en four malodorant.

je crois que Martine, la sympathique, mais ferme, gardienne, ne laissera pas une frileuse alpiniste refaire le coup de sitôt à ses hôtes…

Lestes Vachers

Cowboys Fringants au Paléo hier.

Reçu la confirmation de la présence d’une amie (québécoise) dans les termes suivant: “je me réjouis de découvrir Paléo”… Formulation suisse s’il en est une. Heureusement, j’ai reçu le fossé culturel québéco-suisse en plein face pas longtemps après… Ca réajuste les valeurs.

Journée chaude, sous un chapiteau bouillant, au milieu d’une foule compacte et complètement disjonctée. Pour un spectacle à 17h30, à plus de 35°, fallait le faire. Le public était acquis d’avance, mais la performance était néanmoins de nature à conquérir.

Il y avait un gros paquet de québécois, le noyau dur qui a entraîné tout le monde, mais le nombre de locaux qui étaient vraiment dedans m’a surpris!

Show génial donc.

Bémols: clairement trop court au goût de tous (pas de rappel, horaire à respecter… blah blah… ça a suscité beaucoup de jokes de Suisses…) et la sonorisation était pas à la hauteur des moyens du Paléo: fallait vraiment connaître les tounes par coeur pour comprendre la plupart des chansons des lestes vachers. Ce qui n’était visiblement pas un problème pour la majorité des gens présents. Évidemment, le violon était parfait…

Goran Bregovic, Louise Attaque, The Who, etc. boissons rafraîchissantes, météo parfaite. Belle soirée.

Autre choc culturel: j’ai découvert un nouveau fast food suisse, la demi-baguette empalée sur un pic de machine à hot-dog, dont le trou est ensuite rempli à ras bord de fondue au fromage… Non merci à la chaleur. Mais le concept sera à explorer en temps et lieux.

[MàJ: Cyberpresse a parlé de the Who]

Taux de change

J’ai immanquablement l’impression de me faire avoir chaque fois que je change des devises.

Pour me torturer un peu plus, the Economist et Oanda offrent quelques outils sympas, dont l’incontournable Index du prix du Big Mac, et un outil qui permet de tracer des graphiques à partir des cours.

Il y a aussi Yahoo Finance, xe.com, qui a des fonctions plus modestes, et les taux de l’UBS, qui sont ceux que je me retrouve le plus souvent à payer.

De l’application des droits de propriété intellectuelle à l’étranger

Le MAECI tient, jusqu’au 15 juin 2006, une consultation sur les questions concernant l’application aux canadiens des droits de propriété intellectuelle à l’étranger.

Veulent-ils vraiment consulter les citoyens sur leurs expériences avec les contrefaçons de montres de luxe et les vendeurs de cd-dvd-very-cheap-for-you-my-friend? Où est-ce que c’est ciblé vers les exportateurs ou importateurs qui se font flouer? Le langage est plutôt ouvert.

[Via Michael Geist]